La femme de doc gynéco qui est-elle ?

Doc Gynéco, de son vrai nom Bruno Beausire est un artiste célèbre et réputé parmi tant d’autres rappeurs français des années 90. Étant une personnalité publique, le rappeur n’expose pas pour autant sa situation matrimoniale dans les médias sociaux. Ainsi, le nom de sa conjointe reste toujours un mystère aux yeux de ses fans. La récente condamnation de Gynéco pour violence conjugale à l’égard de sa conjointe est désormais une occasion tant rêvée de découvrir le nom de la femme de Doc.

Quelle est l’identité de la conjointe de Gynéco ?

À la grande surprise de ses fans en 2019, la star Doc expose un aperçu sur son parcours conjugal sans tout dévoiler. Selon ses dires, il s’est mis en couple depuis plus de 20 ans avec une de ses amies d’enfance. Il faut donc avancer que son mariage remonte aux années 90, la date réelle n’étant pas révélée. D’abord, il faut dire que la situation matrimoniale du célèbre artiste semble un peu polysémique.

Lire également : Quelle veste adaptée à ma morphologie ?

Christine Angot est une écrivaine qui s’avère la véritable femme du chanteur du point de vue légal. Avec elle, Gynéco a pu fonder une petite famille constituée de 3 enfants. Il s’agit en réalité de Bruno, de Jeanne et de Jerusalem-Alda. Dans l’une de ses parutions en 2008, la femme révéla son aventure avec l’artiste français. Malgré son mariage, ce dernier n’a pas pour autant abandonné son désir de se lancer dans de nouvelles aventures.

En effet, compte tenu de son rang et fort de son côté séducteur, Doc a entretenu des relations extraconjugales. D’abord, c’est Élisabeth Guigou, une dame politique. Après vient le tour d’une chanteuse et actrice du nom de Chiara Mastroianni.

A lire aussi : Découvertes et bien-être : Pourquoi opter pour un circuit en Espagne ?

La femme de Gynéco, victime d’une violence conjugale

Le 10 mars 2021, une alerte a été donnée par une voisine au sujet d’une violente dispute entre Doc et sa femme. Arrivés sur les lieux, les agents de police ont découvert cette dernière avec un œdème près de l’œil. La conjointe du chanteur déclare avoir reçu des gifles, mais malgré ceci, elle refusa de se plaindre contre lui. Néanmoins, après le constat des faits, Gynéco est mis en garde à vue en attendant son audience.

Au terme des enquêtes ouvertes par le tribunal de Paris, cette histoire aurait été le fruit de la jalousie, vu les relations extraconjugales que développait le rappeur âgé de 46 ans. Devant le parquet, Doc Gynéco admet les faits et exprimait ces profonds regrets en mettant l’accent sur l’état du couple dans cette période. D’après ses propos, c’est la première fois pendant ses 25 ans de mariage qu’il leva la main sur sa compagne.

Les deux filles de la femme de doc et ses deux filles affirmaient et dénonçaient le caractère violent du chanteur. Néanmoins, on reconnaît le tort de Gynéco devant le tribunal où il acceptait avoir réellement frappé sa femme avant de s’excuser. Aux dernières nouvelles, celle-ci demanda le divorce et pour l’heure, il se pourrait qu’elle ne soit plus l’actuelle femme du rappeur français.

La condamnation de Gynéco

Quelque temps après son interpellation, le verdict du célèbre rappeur Doc est finalement tombé en date du 18 mars. Selon l’arrêté du juge, l’accusé a été condamné à passer 5 mois en prison avec sursis pour raison de violence conjugale. En plus de cette peine, il est également amené à payer une amende de 2 000 euros. Pour le fait qu’il ait plaidé coupable aux accusations portées à son égard, le tribunal avait prévu une peine de 6 mois.

La durée probatoire à écoper pour le sursis était de 3 ans pendant laquelle il sera placé sous certaines conditions. En effet, il devra suivre non seulement des soins, mais aussi un stage axé sur les violences en couple. Par ailleurs, il lui est interdit de se rendre au lieu de résidence de sa femme ou même de la contacter d’une certaine manière. Cette condamnation vient porter un grand coup à la carrière de la star Doc Gynéco.